Présentation de la Section clinique de Strasbourg

Comment obtenir qu'un enseignement présenté par des psychanalystes et concernant la clinique psychanalytique réponde au paradoxe de la transmission d'un savoir qui pourtant, aussi extensive que puisse être cette transmission, ne sera rien si elle ne préserve un rapport central au non-savoir qui est le ressort de l'expérience même de la psychanalyse ? Nous avons tenté, dans les enseignements de la Section clinique de Strasbourg, de relever le défi en privilégiant, de façon systématique, l'énonciation sur les énoncés.

Un séminaire théorique est assuré conjointement par les six enseignants de la Section clinique, tous membres de l'Ecole de la Cause freudienne, association reconnue d'utilité publique. Ils y interviennent sans ordonnance préétablie, en fonction de ce qu'ils peuvent apporter d'argumentation ou d'explicitation à la discussion du problème traité. Les participants (qui bien souvent ont préparé la séance dans l'un de ces « mini-cartels » que nous les encourageons à composer) prennent part à la discussion, interrompant les enseignants par des remarques ou par des interrogations au cours même du débat. En outre, une conférence est régulièrement donnée par un psychanalyste invité à traiter, selon son abord propre, la même question, ou une question corrélative. Nous appelons ainsi, en tout, à la confrontation des abords divers de la chose clinique. L'orientation générale en est l'orientation lacanienne, pour laquelle les travaux de Jacques-Alain Miller nous sont une référence d'une importance constante.

Le séminaire théorique (auquel s'adjoint la conférence invitée) forme l'un des deux piliers de l'enseignement de la Section clinique. Nous aurons traité ainsi, au cours des dernières années, des questions du lien social dans les psychoses, de l'interprétation du désir dans les névroses, des voies labyrinthiques de l'amour, des difficultés de la névrose obsessionnelle, de la clinique contemporaine de l'hystérie ; nous aurons abordé encore, successivement, une clinique argumentée de l'angoisse, de la séparation, du trouble dans le rapport des sexes.

Le second des piliers de l'enseignement de la Section clinique est la présentation de malade qu'assurent tour à tour, dans deux services hospitaliers, les enseignants de la Section clinique et les psychanalystes invités. Ici, c'est l'énonciation du patient examiné qui constitue le support des enseignements extraits de la clinique même. Un séminaire pratique d'élucidation de cas exposés par des participants praticiens complète ce dispositif d'enseignement et porte à vingt-quatre le nombre des cas cliniques concrètement examinés et élaborés pendant une session annuelle (formée de huit journées complètes mensuelles).

Ainsi orientée, la Section clinique de Strasbourg, depuis sa création en 1997, a vu son audience de praticiens et d'étudiants augmenter, et ce sont à présent près de 150 personnes qui y participent chaque année. Les participants les plus chevronnés se réunissent encore avec les enseignants pour trois journées de travail clinique et théorique supplémentaires au sein du CERCLE-UFORCA-Strasbourg, du nom de l'association UFORCA (Union pour la Formation en Clinique Analytique) qui rassemble les Sections cliniques francophones.

La Section clinique de Strasbourg publie les Carnets cliniques de Strasbourg, bulletin réservé aux participants de la Section clinique, qui garde la trace de certains des travaux qui y ont été effectués.

Armand Zaloszyc

Psychanalyse67.fr

Un site unique pour la psychanalyse à Strasbourg et dans l'Est de la France Conférences Enseignements Formations Groupes de travail Publications

Accueil   
Agenda
Conférences
Section Clinique   
ACF-Est
CPE
Annuaire
Liens
Textes   
Galerie
Contact